Étiqueté : histoire sociale

Wobblies et Hobos

Wobblies & Hobos relate l’histoire des IWW, un syndicat américain fondé en 1905 par des militants radicaux et qui joua un rôle essentiel dans la lutte des classes aux Etats-Unis, notamment dans l’ouest du pays.
Ils se firent connaître par une virulente campagne pour la liberté de parole, dont un épisode tragique, à Everett, dans l’État de Washington, se solda par de nombreux morts. Les militants des IWW, communément appelés Wobblies, fomentèrent de nombreuses grèves avant et pendant la guerre de 1914-1918, dont celles de Lawrence (1912) et dePatterson (1913), dans l’industrie du textile, furent endeuillées elles aussi par une répression féroce des milices patronales alliées aux forces de police locales.

Les prolos

Le jeudi 5 mai, par une matinée de printemps, nous nous retrouvons à quinze mille métallos regroupés sur le terre-plein de Penhoët. Juché sur la plate-forme d’un wagon, je reste sidéré pendant quelques instants par l’impression de puissance que donnent quinze mille hommes rassemblés pour un motif commun, pour un combat vital. Ce potentiel de violence m’effraie un peu, bien que je me sente solidaire de mes camarades. Quinze mille mâles qui domptent la matière à longueur d’année, et se déclarent ouvertement prêts à pendre par les couilles le directeur et ses adjoints si ces derniers ne leur donnent pas les moyens de vivre décemment, cela me fait l’effet d’une douche glacée. D’autant plus que mes leçons de catéchisme sont toujours aussi vives dans ma mémoire, notamment « … panem nostrum quotidianum de nobis hodie ». Le pain quotidien ? À vrai dire les ouvriers ne tiennent pas à ce qu’on le leur donne, ils veulent l’arracher, l’obtenir par la force, pour une simple question de dignité, pour « ne pas avoir à baisser leur froc devant le patron ».”

Amérique(s) anarchiste(s)

L’essor des mouvements anarchistes dans les Amériques des années 1860-1930 a donné naissance à un abondant matériel de propagande destiné à sensibiliser, éduquer et émanciper des masses travailleuses souvent illettrées ou issues d’une immigration récente. Presse, écoles, littérature et arts plastiques : tout fut mis en œuvre pour éveiller les consciences de populations hétérogènes, tant d’un point de vue économique et social, que linguistique et culturel. Aujourd’hui, alors que l’anarchisme semble renaître de ses cendres, les nouvelles technologies ont élargi l’éventail des medias utilisés par les organisations et militants libertaires.