Étiqueté : école

Trop classe !

De Zébulon à Zyed et Bouna, sans oublier Albertine et Mélisa, N’Gwouhouno ou Yvette… du syndicat à la pédagogie de la « gaufre », des Roms à la maman sur le toit, Véronique Decker, enseignante et directrice d’école Freinet à Bobigny (Seine-Saint-Denis), éclaire par petites touches le quotidien d’une école de « banlieue ».
Au fil de ses billets, il est question de pédagogie, de luttes syndicales, de travail en équipe, mais surtout des élèves, des familles, des petits riens, des grandes solidarités qui font de la pédagogie un sport de combat… social.
Loin du déclinisme d’« intellectuels » pérorant sur l’école, des ségrégations institutionnelles ou du libéralisme et de sa fabrique de l’impuissance, c’est une autre école, en rires, en partages, en colères, en luttes qui se dessine, avec « des craies de toutes les couleurs, sur le tableau noir du malheur… » De l’autre côté du périph. Trop classe !

Entrer en pédagogie Freinet

Quand on s’intéresse aux « chemins des émancipations concrètes », l’étude de la pédagogie Freinet relève assurément de l’évidence. Le mouvement impulsé et inspiré par l’instituteur de Vence au début des années 1920 se confond avec l’histoire des alternatives pédagogiques et de la contestation du modèle scolaire français. Une contestation qui s’est installée, non sans combats et polémiques, au sein même de l’institution qu’elle entend subvertir. Cette volonté d’agir dans le cadre du service public d’éducation, cet engagement revendiqué auprès des milieux populaires, a contribué et contribue toujours à faire de la pédagogie Freinet un élément moteur des pratiques pédagogiques émancipatrices. Aujourd’hui encore, des centaines d’enseignantes et d’enseignants s’inspirent de ces pratiques auprès de milliers d’élèves qui travaillent et vivent dans des classes coopératives.
Avec ce livre, nous entendons proposer une clé d’accès à la pédagogie Freinet, en faisant entendre les « voix » de toutes celles et de tous ceux qui ne se satisfont pas de l’école telle qu’elle est et qui souhaitent la transformer en changeant leurs pratiques au quotidien.

Changer l’école

Changer l’école.
De la critique aux pratiques.

Des enseignants qui contestent et qui travaillent. Qui ne pataugent pas dans la récrimination, mais construisent autrement le quotidien de leur classe. Qui n’oublient pas non plus ce qu’il y a tout autour de l’école : le quartier, la société, le proche étranger.
Ces enseignants – mais aussi ces parents, ces ouvriers d’entretien – témoignent et réfléchissent dans un trimestriel, N’Autre École, ouvertement radical et radicalement ouvert.

L’école, les minoritaires et les priorités

Conférence-débat avec Nacira Guénif, 28 novembre 2014, Marseille

Nacira Guénif est sociologue et anthropologue, chercheur à EXPERICE/Universités Paris 13 et Paris 8. Ses travaux de recherche portent sur les questions croisées de genre et d’ethnicité, le rapport entre immigration et intégration.