Transit Librairie

Librairie associative à Marseille

Transit Librairie

Librairie associative à Marseille

Histoire

LE MOYEN-AGE POCHE POUR LES NULS

LANGEVIN/CHALVIN

12.5 € - FIRST - 7 février 2013 -

Extrait de l'introduction

Vous venez de vous réveiller. Le vent froid siffle à travers la forêt, on entend des loups et les cornes des chasseurs. Où êtes-vous? C'est bien le ciel gris-bleu de la France au-dessus de vous, mais ce n'est pas la France. Dans la plaine, avancent lentement de longues files de chariots, escortées par de grands guerriers blonds. Plus loin, une ville romaine se fortifie en toute hâte, tandis que quelques citoyens, vêtus de toges blanches, s'avancent en ambassade. Il paraît que nul secours ne viendra plus de Rome, qui est tombée; il va falloir pactiser avec les nouveaux venus, ces Germains qui portent des noms bizarres: Goths, Wisigoths, Ostrogoths et autres Burgondes... ou encore ces Francs sauvages, qui vont laisser leur nom à un pays qui n'existe pas encore.

Nous sommes à la fin du Ve siècle, et le Moyen Âge a commencé, mais personne n'en a vraiment conscience. Comme d'ailleurs personne n'aura conscience d'en sortir au début du XVIe siècle. Car le Moyen Âge n'est qu'une vue de l'esprit, un concept forgé par les historiens pour désigner mille ans d'Histoire, dont ni le début ni la fin ne sont très clairement marqués! Mille ans d'Histoire pendant lesquels la vieille Gaule devient tour à tour la Neustrie et l'Austrasie, la Francie occidentale et orientale, et enfin... la France. Mille ans pendant lesquels le latin se mâtine de germain, se transforme en dialectes romans, en langues d'oc et d'oïl, en français. Mille ans pour réinventer une culture commune.

Curieusement, on ne considère guère dans la durée ce millénaire médiéval, on préfère y voir une période obscure, voire obscurantiste, où il ne ferait pas bon vivre. «On se croirait au Moyen Âge!», lance-t-on chaque fois que l'on veut dénoncer une quelconque de ces atrocités dont notre monde est friand... La période apparaît comme un tout indissociable, habité par une singulière race, les «hommes du Moyen Âge», que l'on pare de toutes les tares physiques et morales: ils sont petits, bêtes et méchants - des épithètes qu'en d'autres temps et d'autres lieux, on qualifierait volontiers de racistes. Les intellectuels du Moyen Age se voyaient comme «des nains sur des épaules de géants», nos contemporains, avec moins de modestie, se verraient plutôt comme des géants sur des épaules de nains...

Mais d'où vient ce terme si bizarre de «Moyen Âge»? et que désigne-t-il exactement? Il apparaît sous la plume des humanistes italiens du XVe siècle, qui portaient au pinacle la splendeur perdue de la Rome antique, et s'efforçaient d'y revenir. À leurs yeux, les Barbares du Nord avaient balayé la belle civilisation gréco-latine, et les siècles qui avaient suivi n'avaient rien produit de bon. L'art des cathédrales sera ainsi jugé grossier et gothique - au sens premier du terme (l'art des Goths barbares). Bien que le terme de «Renaissance» n'apparaisse qu'au XIXe siècle, l'idée est déjà là: après le long hiver médiéval commencerait, en Italie, un nouveau printemps de l'Europe et de la civilisation... D'emblée, ces «Temps moyens» qui séparent l'Antiquité de la Renaissance sont donc perçus de manière négative, et parler de «Moyen Âge» revient, de fait, à en médire.

Disponible
Partager  

Et aussi... Histoire

Nouveautés

Suivre

Transit Librairie

51 Bd de la Libération
13001 Marseille
France

Téléphone : 04 86 77 10 69

Courriel
contact@transit-librairie.org

Horaires :
Du mardi au samedi
De 13h à 19h

Pour recevoir le bulletin des nouveautés, abonnez-vous à notre newsletter

Mise à jour :lundi 3 octobre 2022 | Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0