Étiqueté : immigration

LA PRÉSENTATION DU LIVRE « LA RACE TUE DEUX FOIS » AVEC RACHIDA BRAHIM EST ANNULÉE

«De telles listes sont dressées depuis les années 1970. Compilées par plusieurs générations de militants, elles sont enfouies dans les caves des archives associatives et présentent toutes le même format, à la fois sec et funeste. On y trouve la date du crime, le nom de la victime, suivis d’une ou deux phrases laconiques. Elles frappent par leur rudesse, leur longueur et leur nombre. Poser une liste conduit inexorablement à en trouver une autre quelques jours plus tard. Ces listes expriment l’idée d’une injustice. Elles dénoncent le racisme et l’impunité du racisme. Elles pointent du doigt les crimes, mais également la grande majorité des procès qui ont fini par des peines légères avec sursis ou des acquittements, quand ce n’est pas un non-lieu qui est venu clore l’affaire.

Présentation de « Parenté sans papiers » avec Frédérique Fogel

Simon et Julie, sénégalais, mariés, ont un fils au pays et deux enfants à Paris : sans papiers pendant huit ans, ils sont régularisés au motif de leur « vie privée et familiale ». Hortense vient des Philippines ; mère célibataire d’une fille née à Paris, elle vit durant huit ans sans papiers avant d’être régularisée pour « cinq ans de présence prouvée et un enfant scolarisé depuis au moins trois ans ».

Présentation de Slam Boy Junior

Samy interroge Chérazade, sa mère célibataire et un peu perdue, sur son identité. Mais elle refuse de lui livrer le nom de son père. Alors, avec l’aide de son assistante maternelle, il décide de connaître coûte que coûte sa vérité en slammant. Outre la quête d’identité d’un jeune homme qui utilise la poésie moderne pour connaître sa filiation, ce roman nous entraîne dans la vie d’une femme d’origine algérienne promise à un bel avenir et qui voit sa vie bouleversée par une rencontre et le poids de la tradition. L’exil, la filiation, la maternité, l’amour et les secrets de famille sont les thèmes abordés avec légèreté dans cet ouvrage. Avec, en toile de fond, l’immigration et ses conséquences insoupçonnées…

Ceux de Billancourt

Ce livre fait entendre des voix rarement écoutées. Dix ouvrières et ouvriers de Renault-Billancourt se souviennent de l’île Seguin, le berceau de Renault, « la forteresse ouvrière ». Venus d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, de Côte d’Ivoire, d’Italie, de banlieue et d’ailleurs, ils racontent l’arrivée à Paris, l’embauche, la recherche d’un logement, les cadences, la fierté, la révolte, l’épuisement, l’action syndicale, les brimades, la solidarité, le coeur de leur métier. Leur travail.