Étiqueté : anti-racisme

LA PRÉSENTATION DU LIVRE « LA RACE TUE DEUX FOIS » AVEC RACHIDA BRAHIM EST ANNULÉE

«De telles listes sont dressées depuis les années 1970. Compilées par plusieurs générations de militants, elles sont enfouies dans les caves des archives associatives et présentent toutes le même format, à la fois sec et funeste. On y trouve la date du crime, le nom de la victime, suivis d’une ou deux phrases laconiques. Elles frappent par leur rudesse, leur longueur et leur nombre. Poser une liste conduit inexorablement à en trouver une autre quelques jours plus tard. Ces listes expriment l’idée d’une injustice. Elles dénoncent le racisme et l’impunité du racisme. Elles pointent du doigt les crimes, mais également la grande majorité des procès qui ont fini par des peines légères avec sursis ou des acquittements, quand ce n’est pas un non-lieu qui est venu clore l’affaire.

Maudits mots, la fabrique des insultes racistes

Maudits mots” ou l’inventaire raisonné des mots irraisonnables, les insultes racistes.
Des plus insignifiantes – Amerloque, Polack, Rital – aux plus outrageantes – Crouille, Chimpanzé, Youpin. Citations à l’appui, puisées dans les textes anciens ou contemporains, elles sont presque toujours spectaculaires de bêtise et de haine.

Le racisme européen

Dans la représentation dominante, le  racisme est une croyance qui part du bas et  va vers le haut, une impulsion, un sentiment  irrationnel qui naît de l’ignorance des  incultes, de la peur qu’ils ont des « autres ». Bref, c’est un produit des classes  subalternes, du « peuple », que les  institutions et les intellectuels s’efforcent  tant qu’ils peuvent de freiner, de mitiger, de  surveiller. La thèse soutenue dans l’ouvrage est  une critique des fondements de cette  représentation inversée de la réalité.