SOUTIEN À LA LIBRAIRIE

SOUTIEN À LA LIBRAIRIE

Cher-e-s ami-e-s,

Nous espérons tout d’abord que chacune et chacun d’entre vous allez bien, ainsi que vos proches.

La librairie a dû fermer ses portes le vendredi 14 mars pour respecter les directives du gouvernement. Nous savions que cette décision aurait un impact lourd et conséquent pour la librairie étant donné que la vie de la librairie dépend uniquement de la vente des livres et des adhésions et que nous ne pouvons prétendre à aucune subvention. Nous avons depuis le début du confinement tenu à poursuivre notre activité d’une autre manière en proposant des lectures de textes, en rendant hommage à Salim Hatubou, en publiant des liens vers des sites amis d’éditeurs proposant des textes en accès libre, comme les éditions La Fabrique, Syllepse, Libertalia, etc.

Des vers en ligne pour Salim Hatubou

Ce jour, comme chaque année, Les Iles Lettrées de Salim Hatubou en collaboration avec la librairie Transit organisent une journée d’hommage, d’échange pour parler de l’homme, sa vie et son œuvre… pour que ses mots, ses textes, ses poèmes et ses contes restent présents parmi nous.

Adhérez à l’association Transit.librairie

A la librairie Transit vous trouverez des livres mais aussi un lieu de projection, de réunion, de passage, de rencontre de découverte … Nous organisons régulièrement rencontres et débats en essayant de couvrir tous les champs de la pensée critique (économie politique, féminisme, travail et syndicalisme, solidarité internationale, écologie, antifascisme, histoire du mouvement ouvrier ….)
Notre fonctionnement est associatif, nous ne percevons aucune subvention. Pour pouvoir exister, nous avons besoin de votre participation.
Adhérez à l’association transit.librairie.La prix minimum de 3 € est volontairement bas pour permettre à toutes et tous de participer à l’aventure. Rien n’empêche de donner plus en fonction de vos possibilités ! Vous pouvez régler en espèce, par chèque ou en ligne en cliquant ICI

Journée poésie algérienne du 20 avril 2019

Pour voir la totalité des 57 enregistrements et leur vignette-photo cliquez dans l’image sur « La Poésie algérienne ».  La journée consacrée à la poésie d’Algérie le samedi 20 de 10H à 19h a été une belle réussite. De la première lecture aux environs de 10h 15 jusqu’à plus de 19h où nous avons du arrêter ( cela aurait pu durer encore longtemps) nous ont rejoints environ 70 personnes, de tous âges, venues lire, écouter, jouer du oud ou de la guitare, chanter en arabe ou en berbère. Lectures de poètes et poétesses de la génération de la guerre de libération, de la post-indépendance et des années 90, de la génération d’aujourd’hui, certains des participants ont lu leurs propres textes, et nous avons reçu, pour l’occasion, un texte chanté dans les manifs par les femmes en français et en arabe.

Dans la classe de l’homme blanc

Que faire des enfants de l’immigration coloniale et postcoloniale ? L’école doit-elle adapter ses programmes à leur présence ? La question de l’articulation entre l’universalisme républicain et la pluralité culturelle a toujours travaillé l’institution scolaire, mais elle s’est reconfigurée ces quarante dernières années pour répondre aux débats sur l’immigration et la mémoire coloniale. Que faire des héritages d’une histoire douloureuse pour les uns, glorieuse pour les autres, méconnue de beaucoup ?